L'invocation du Prophète en faveur de sa communauté, de ses pleurs et de sa compassion pour elle.

Publié le par Salam

Hadith sur l'invocation du Prophète en faveur de sa communauté, de ses pleurs et de sa compassion pour elle.

 

Rapporté par Moslem dans son Sahîh, dans le livre de la foi :

 

Yoûnes Ibn 'Abd El-A'lâ Essadfî nous a rapporté d'après Ibn Wahb , d'après 'Amroû Ibn El-Hârith , d'après Bakr Ibn Sawâda , d'après 'AbderRahâne Ibn Djubaïr , d'après 'Abdullah Ibn 'Amroû Ibn El-'Ass qui a dit :

 
« Le Prophète récita un jour la parole du Très Haut à l'adresse d'Abraham : « Ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiquonque me suit est des miens ». (Coran 14, 36).

 Puis il récita ce qu'avait dit Jésus : « Si tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c'est Toi le Puissant, le Sage ».(Coran, 5, 118).

 A la fin, il leva ses mains au ciel, et dit :

 « Mon Dieu, (je te recommande) ma communauté ! Mon Dieu, je te recommande ma communauté ! » Puis il pleura.

 Allah s'adressa alors à Gabriel en lui disant :

 « Ô Gabriel ! Va voir Moammed - et Ton Seigneur est au courant de tout - et demande-lui ce qui le fait pleurer ? »

 Gabriel vint voir le Prophète et le mit au courant de ce qu'Allah lui demande. Le Messager d'Allah l'informa alors de ce qu'il avait dit - bien qu'il soit au courant de tout.

 Allah dit alors :

 « Ô Gabriel ! Va chez Mohammed et dis-lui qu'il sera satisfait du sort que nous réserverons à sa communauté et qu'il en sera pas peiné ».

 

 

 Commentaire du hadith : 

Ennawaoui a dit :

 « Ce hadith contient de nombreux avantages :

 il y a entre autres, sa compassion envers sa communauté, son souci de ses intêrets et sa préoccupation de ses affaires; il y a aussi la préférence de lever ses mains, dans l'invocation, comme l'a fait le Prophète ; il y a, aussi, la grande bonne nouvelle pour cette communauté, à travers Sa parole :

 « Il sera satisfait du sort que Nous réserverons à sa communauté, et il n'en sera pas peiné » ; il y a aussi la place sublime du Prophète auprès d'Allah et la grande sollicitude d'Allah à son égard.

 En outre, la sagesse de l'envoi de Gabriel pour interroger le Prophète est une manière de l'honorer et de lui montrer qu'il possède un rang éminent auprès de Son Seigneur afin qu'il soit satisfait de cela et qu'il s'honore de ce qui le satisfait. En outre, c'est pour que cela soit connu de l'assemblée céleste dans la mesure où Gabriel les en informera.

 Au demeurant, ce hadith est conforme à la parole du Très Haut : « Ton Seigneur t'accordera bientôt Ses dons et tu seras satisfait ». (Coran, 94, 5)

 Quant à Sa parole : « Il n'en sera pas peiné », l'auteur du livre « Ettahrîr » a dit :

 « C'est là une confirmation du sens, c'est-à-dire Sa parole : 
 
« Il sera satisfait », car la satisfaction peut être accorder à certains, à travers le pardon d'Allah, tandis que les autres iront en enfer.

 Mais il a dit : « Il sera satisfait du sort que Nous réservons à sa communauté », c'est-à-dire par le pardon qui sera accordé à sa communauté, et il n'en sera pas peiné, car toute sa communauté sera sauvée du feu, et Allah est plus savant. 

En outre, la sagesse de l'envoi de Gabriel pour interroger le Prophète est une manière de l'honorer et de lui montrer qu'il possède un rang éminent auprès de Son Seigneur afin qu'il soit satisfait de cela et qu'il s'honore de ce qui le satisfait. En outre, c'est pour que cela soit connu de l'assemblée céleste dans la mesure où Gabriel les en informera.

 Au demeurant, ce hadith est conforme à la parole du Très Haut : « Ton Seigneur t'accordera bientôt Ses dons et tu seras satisfait ». (Coran, 94, 5)

 Quant à Sa parole : « Il n'en sera pas peiné », l'auteur du livre « Ettahrîr » a dit :

 « C'est là une confirmation du sens, c'est-à-dire Sa parole :

 « Il sera satisfait », car la satisfaction peut être accorder à certains, à travers le pardon d'Allah, tandis que les autres iront en enfer.

 Mais il a dit : « Il sera satisfait du sort que Nous réservons à sa communauté », c'est-à-dire par le pardon qui sera accordé à sa communauté, et il n'en sera pas peiné, car toute sa communauté sera sauvée du feu, et Allah est plus savant.

Somme de Hadith Qudsi avec les commentaire d'Ibn Hajar et Ennawaoui aux Edition Iqra

Publié dans A-Hadith Qudssi

Commenter cet article